La sécheresse atteint 80 % du territoire portugais. Environ 20 % de la production céréalière d’automne-hiver devrait être affectée, selon les statistiques officielles. En revanche, les productions fruitières (pêches, pommes, poires) devraient augmenter de 20 %, et le vin de 10 %. L’impact sur le bétail (déficit de pâturage) n’a pas été chiffré. Le gouvernement va anticiper...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !