«Les récoltes de fruits ainsi que de légumes pourrissent faute de main-d’œuvre », a alerté le premier syndicat agricole britannique. La raison ? Le pays semblerait moins attractif depuis le Brexit, notamment pour les pays de l’Est qui fournissent 90 % des cueilleurs habituellement. Le syndicat estime qu’il manque plus de 4 000 paires de bras pour les récoltes à venir. Le nombre de candidatures de cueilleurs aurait chuté de moitié depuis 2016.