L’Office fédéral de l’agriculture a décidé de supprimer les taxes à l’importation de fourrage et de réduire celles sur l’importation de maïs ensilage. Le but est de permettre aux éleveurs touchés par la sécheresse de s’approvisionner en dehors du pays. Les représentants de la filière sont insatisfaits et estiment que cela ne résoudra pas le problème. Le niveau des fourrages...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !