Une meilleure gestion des sols et une agriculture « mieux pensée » pourraient avoir un impact majeur contre le changement climatique. Selon une étude publiée par l’Académie nationale américaine des sciences, les émissions de CO2 pourraient être réduites de près de 11,3 milliards de tonnes par an d’ici 2030.