Aucune aide des pouvoirs publics ne sera accordée aux aviculteurs touchés par le fipronil, du fait de l’origine frauduleuse de la contamination. Selon de nouvelles estimations, les dommages subis par le secteur devraient atteindre 33 millions d’euros.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !