«Sur le plan économique, le secteur représente toujours moins de 1 % de l’industrie agroalimentaire au Brésil, mais plusieurs indicateurs montrent que l’attente des consommateurs évolue, et qu’ils considèrent le bio comme une nourriture plus sûre pour leur santé et plus respectueuse de l’environnement », explique Ming Liu, directeur exécutif d’Organis, le Conseil brésilien pour la...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !