Alors que les incendies continuent de grignoter la forêt amazonienne, le président du Brésil ne ménage pas ses efforts pour relativiser la catastrophe. Multipliant les contre-feux avec beaucoup de zèle, Bolsonaro a fini par inquiéter les entreprises de l’agrobusiness. Très vigilantes sur l’image renvoyée à leurs clients internationaux, ces dernières ont fini par demander à l’exécutif d’atté...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !