L’association brésilienne des industries exportatrices de viandes (ABIEC) a demandé, courant avril, au ministère de l’Agriculture brésilien (MAPA) d’obtenir auprès de la Commission européenne un accès à ses quotas d’import de viande de haute qualité (quota 481). Cette entrée du bœuf brésilien dans l’UE permettrait de vendre la viande à un prix majoré.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !