Après plus de trois mois d’embargo, mis en place après la détection de cas atypiques d’encéphalopathie spongiforme bovine, la Chine a rouvert ses frontières à la viande brésilienne. « La certification et l’envoi de protéines animales vers la Chine sont normalisés et pourront reprendre dès aujourd’hui », a expliqué le ministère de l’Agriculture du Brésil, le 15 décembre 2021.