L’association brésilienne des producteurs de soja (Aprosoja) estime que la proposition de l’Union européenne d’interdire l’importation de certains produits s’ils contribuent à la déforestation est un « protectionnisme déguisé en préoccupation environnementale ». Les dernières données officielles de l’Institut national de recherche spatiale (INPE) du Brésil ont montré que la déforestation en Amazonie brésilienne a augmenté de près de 22 % en un an.