Les députés brésiliens ont adopté, le 3 août, une loi foncière qui augmente le nombre de terres dont l’occupation illégale peut être régularisée, sans inspection de l’Institut national de colonisation et de la réforme agraire. Le texte, controversé dans le pays dirigé par Jair Bolsonaro, doit désormais passer au Sénat. Pour l’opposition, cette loi va encourager l’expansion d’exploitations agricoles illégales en Amazonie.