La Commission européenne a alloué aux États membres, pour 2019, une enveloppe de 154 M€ destinée à lutter contre les maladies animales (peste porcine africaine, tuberculose bovine, rage ou salmonellose) et contre les maladies végétales causées par des ravageurs. L’Espagne se voit attribuer le montant le plus important (21 M€), suivie de l’Italie (15,3 M€) et de la Roumanie (14,2 M€). Ces fonds permettent aux autorités de réagir vite en cas d’épidémie.