Après un mouvement de grève qui a paralysé les ports agro-exportateurs argentins pendant plus de vingt jours, les syndicats du secteur des céréales et oléagineux ont obtenu gain de cause le 29 décembre. L’accord conclu avec les représentants patronaux permettra une augmentation du salaire minimum et le versement de primes. Mi-décembre, quelque cent trente bateaux attendaient leur chargement d’un total de 4,5 millions de tonnes, estimé à plus de 1,6 milliard de dollars.