Le ministre allemand de l’Agriculture a demandé au ministre de l’Environnement de se pencher sur l’assouplissement des règles de protection des loups, considérés comme une grande menace pour les troupeaux ovins et caprins. Leur population n’a fait que croître au cours de ces dernières années. Selon le ministre, si aucune mesure de régulation n’est prise, le nombre de prédateurs devrait augmenter de 30 % par an. En 2016, ils ont causé la mort de plus de mille animaux de ferme.

Votre analyse du marché - Ovins

Demande en perte de vitesse

La demande en agneaux et brebis ralentit, car après les vacances, les ménages doivent faire face aux dépenses de la rentrée des classes. Les nombreuses promotions (porcs, foires aux vins…) détournent aussi l’attention des consommateurs de la viande d’agneau. Bref, le commerce est plus compliqué.