Le ministère de l’Agriculture est inquiet de la concentration des phytos dans l’eau des rivières du pays, notamment utilisées pour l’irrigation. Des analyses récentes ont mis en lumière des quantités de produits importantes. Cela pourrait avoir un impact sur les exportations de produits de tout ordre. Le pays génère au quotidien 5 milliards de litres d’eaux usées, dont 4,3 milliards de litres iraient directement dans les rivières, sans aucun traitement.