«Nous ne ratifierons pas l’accord de libre-échange avec le Canada, parce qu’il ne protège qu’une petite partie de nos AOP et de nos IGP (1) », a expliqué Gian Marco Centinaio, le ministre de l’Agriculture, le 14 juin 2018, dans un entretien au quotidien La Stampa . « Il ne s’agit pas seulement d’une position des souverainistes de la Ligue (2), mais les doutes sur cet accord sont communs à de nombreux collègues européens », précise-t-il.

En France, la Coordination rurale a salué « l’annonce courageuse » de Rome.

Le Ceta est entré en application, de manière provisoire, le 21 septembre 2017.

E.C. avec AFP

(1) Appellations d’origine protégée et indications géographiques protégées.

(2) La coalition entre la Ligue du Nord (extrême droite) et le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) est majoritaire au Parlement depuis les élections du 4 mars 2018.