Outre l’absorption racinaire par les plantes, plusieurs processus interviennent dans la dissipation des produits phytosanitaires apportés. En surface, il s’agit des phénomènes de photodégradation, volatilisation et ruissellement-érosion. Dans le sol et le mulch, les processus d’adsorption et de désorption sont notamment influencés par la présence des matières organiques (stock de carbone plus ou moins important), tandis que celui de la dégradation est impacté par la stimulation de l’activité biologique.

Enfin, des transferts en phase dissoute ou particulaire peuvent avoir lieu vers les eaux souterraines.