Lors d’un avortement, seul le dépistage de la brucellose est obligatoire, et pris en charge par l’État. Ce n’est pourtant pas la seule maladie pouvant causer des avortements chez les bovins.

Dans le cadre de l’Observatoire et suivi des causes d’avortements des ruminants (Oscar), les GDS peuvent proposer un diagnostic différentiel lors d’avortements en série, afin d’en établir la cause.

Le dépistage porte sur de nombreuses maladies : BVD, néosporose, fièvre Q, salmonellose, listériose, mycoses, ehrlichiose, leptospirose, chlamydiose, Schmallenberg…

Certains GDS proposent une aide financière pour la réalisation de ces analyses complémentaires, ainsi qu’un soutien techniqu e. Il convient donc de se renseigner auprès de son référent local.