Pour aider dans le choix d’épandre ou non un produit organique, deux indicateurs sont à prendre en compte. Le premier est le niveau élevé de reliquat en sortie d’hiver, et le second la présence d’un facteur limitant la minéralisation de l’azote ou son absorption par les plantes, tel qu’une structure de sol dégradée ou un enherbement trop important. Seuls ou cumulés, ces deux paramètres peuvent réduire, voire annuler l’efficacité des produits apportés. « Il est donc important de bien raisonner les apports en fonction de la situation de la parcelle, indique Charlotte Glachant. La culture précédant le blé, particulièrement s’il s’agit d’une légumineuse, est aussi à considérer. »

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Une embellie de courte durée en blé

« L’embellie n’a pas duré longtemps », souligne Sitagri, alors que le blé était marqué le 24 mai 2022 à la baisse, après avoir rebondi au début de la semaine. À Chicago, les marchés ont en effet clôturé mardi en ordre dispersé : le blé a cédé 35 c et le maïs 14 c.