Si vous disposez d’un bail rural, vous pouvez effectivement bénéficier d’un droit de préemption en cas de vente des biens. Celui-ci s’applique au bien qui est l’objet du bail. La vente d’une partie seulement du bien loué donne lieu à l’exercice du droit de préemption, même s’il s’agit d’une petite parcelle d’une superficie inférieure au seuil d’application du statut du fermage...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !