Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous

Terres communales : le bail n'est pas cessible

  • Terres communales : le bail n'est pas cessible

    Questions

    A son décès, un propriétaire a fait don de ses terres à la commune. L'exploitant en place va bientôt prendre sa retraite. Il a trouvé un repreneur. Le nouvel exploitant peut-il cultiver les terres devenues communales ?

    Réponse

    Si le bail conclu entre l'ancien exploitant et le propriétaire, qui s'est poursuivi avec la commune, n'est pas cessible, le fermier ne peut pas le céder à un tiers (article L. 411-35 du code rural). Il faudra donc que la commune établisse un nouveau bail avec le repreneur.

    En matière de bail communal, il existe une priorité à la location donnée aux agriculteurs de la commune.

    Selon l'article L. 411.15 du code rural, quel que soit le mode de conclusion du bail, une priorité est réservée :

    - aux exploitants qui réalisent une installation en bénéficiant de la dotation d'installation aux jeunes agriculteurs,

    - ou, à défaut, aux exploitants de la commune répondant aux conditions de capacité professionnelle et de superficie visées à l'article L. 331-2 du code rural, ainsi qu'à leurs groupements.

    Tout dépend donc de votre situation par rapport à ces obligations.

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question ?
Envoyez votre demande à notre équipe juridique

Ce service, réservé aux abonnés, offre des informations juridiques ne pouvant en aucun cas être assimilées à des consultations juridiques délivrées par des avocats.

Partenariat

Partenariat