Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le dégrèvement doit profiter au fermier

réservé aux abonnés

Mon fermier m’a téléphoné pour m’indiquer qu’il contestait sa participation aux impôts fonciers. Depuis la signature du second bail, je m’occupe moi-même de l’encaissement des fermages, auxquels j’ajoute 20 % des impôts fonciers, 50 % de la redevance chambre d’agricultureet 8 % des frais de gestion. Qu’en pensez-vous ?

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Hors Série - Eau et Irrigation - réponses à ceux qui veulent couper les vannes

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Déguster et améliorer son vin 

39€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER