«Les deux structures permettent de séparer le patrimoine professionnel et le patrimoine privé, d’opter pour l’impôt sur les sociétés et d’accueillir de nouveaux associés, détaille Mickaël Defain, juriste fiscaliste au Cerfrance Côtes-d’Armor. L’EARL, exploitation agricole à responsabilité limitée, présente plus d’avantages que la SCEA, société civile d&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
28%

Vous avez parcouru 28% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !