Dans la mesure où il s’agit de la vente de parts sociales, vous ne pouvez pas préempter. La cession des parts d’une société propriétaire d’un fonds loué échappe au droit de préemption du fermier, même lorsqu’elle porte sur la totalité des droits sociaux, l’opération ne constituant pas une aliénation du bien loué.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
42%

Vous avez parcouru 42% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !