Selon l’article 1 875 du code civil, le prêt à usage est un contrat par lequel l’une des parties – le prêteur – livre une chose à l’autre – l’emprunteur – pour s’en servir, à charge pour cette dernière de la rendre après s’en être servie. La caractéristique essentielle de ce type de contrat est qu’il est absolument gratuit et, de ce fait, non soumis au statut...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
55%

Vous avez parcouru 55% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !