En principe, au décès d'une personne, le notaire reconstitue fictivement tout le patrimoine du défunt, en prenant en compte les donations réalisées pour vérifier si elles sont rapportables ou non.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
50%

Vous avez parcouru 50% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !