Dans le cadre d’une convention de mise à disposition, la Safer n’est pas soumise aux mêmes obligations que pour les opérations d’acquisition ou d’attribution de biens. Notamment, elle n’a pas de formalisme à respecter en matière d’appel à candidature. Le plus souvent, c’est le propriétaire qui décide du fermier qu’il souhaite mettre sur les terres mises à la disposition par la Safer. Vous...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
88%

Vous avez parcouru 88% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !