L'indivision peut engager une procédure pour défaut de paiement des fermages. Les actes qui ressortent à l'exploitation normale des biens indivis peuvent être accomplis par les indivisaires titulaires d'au moins deux tiers des droits indivis.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
58%

Vous avez parcouru 58% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !