Les producteurs de plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM) ont désormais la possibilité de se regrouper au sein d’organisations de producteurs (OP), à condition d’être au moins quinze. La qualité de producteur-membre n’est pas accordée pour certains produits (basilic, mélisse, menthe, origan et marjolaine vulgaire, romarin et sauge). Les exploitants s’engagent à apporter plus de 60 % de leur production et à affecter au moins 0,5 équivalent temps plein (ETP).

(Décret du 18 septembre 2019).