Le loyer d’un bail de carrière peut être majoré, à condition que cela soit clairement et précisément stipulé dans le contrat. En l’espèce, les bailleurs avaient fait valoir que les fermages du bail de carrière, conclu pour quarante et un ans, faisaient l’objet d’une majoration de 41 %. Les juges leur ont opposé que cette augmentation de 1 % par an aurait dû ê...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !