Une enveloppe de 3 millions d’euros est débloquée pour les apiculteurs touchés par des mortalités importantes de leur cheptel à la sortie de l’hiver 2017-2018. L’indemnisation couvre les frais d’achats de nouveaux essaims. Sont concernées les exploitations détenant au moins cinquante colonies et ayant subi des pertes supérieures à 30 %. Un traitement antivarroa doit avoir été effectué avant l’hiver 2018-2019 et la date de la facture d’achat doit être antérieure au 1er novembre 2018. Soumise au régime des minimis, l’aide ne peut excéder 15 000 € pour trois exercices fiscaux.

(Instruction technique, 12 octobre 2018).