«Votre mère étant titulaire d’un bail rural, les dispositions qui s’appliquent dans cette situation sont celles prévues à l’article L.411-69 et suivant du code rural. C’est-à-dire celles au titre des améliorations faites par un preneur sur le sol du bailleur, donnant vocation à indemnité en fin de bail, sous certaines conditions, et notamment sous réserve de l’autorisation préalable du bailleur...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
41%

Vous avez parcouru 41% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !