Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
publi-information

Quatre notions clés du bien-être des bovins

Repos, déplacement, eau et alimentation - Quatre notions clés du bien-être des bovins
© Eternit

Se coucher confortablement, se déplacer sans risque, boire librement… ce sont quelques impondérables au bien-être des bovins sur lesquels l’éleveur ne doit pas transiger. L’aménagement de son bâtiment doit en tenir compte.

Les vaches sont allongées près de la moitié de leur temps, c’est dire l’importance que revêt la logette en matière de bien-être. Souvent préférée à l’aire paillée car plus simple à gérer en termes d’hygiène et moins gourmande en mètres carrés, la logette doit procurer le confort nécessaire à un bon repos.

Les vaches se lèvent et se couchent 10 à 20 fois par jour. Attention à bien régler les hauteurs de barre pour éviter qu’elles ne se cognent. Si le troupeau se compose de plusieurs races ou croisements, les logettes doivent être dimensionnées pour s’adapter aux plus grands gabarits. Plusieurs modèles existent : logette surélevée ou creuse, avec paillage, tapis ou matelas. Dans tous les cas, un entretien régulier est nécessaire pour une bonne hygiène des mamelles.

150 litres d’eau par vache les jours de grosse chaleur

La qualité des sols est aussi très importante pour le bien-être des animaux. Si les caillebotis facilitent l’élimination des déjections, donc l’hygiène, ils peuvent être à l’origine de blessures. Quant au béton plein, il peut vite devenir glissant. Entretien régulier de la stabulation et parages fréquents sécurisent la circulation des vaches.

Quand on parle bien-être de ses animaux, on pense évidemment à garantir une alimentation suffisante et de qualité. L’abreuvement est tout aussi important. Les vaches laitières boivent beaucoup : plus de 150 litres les jours de grosse chaleur ! La qualité de l’eau est essentielle, comme son accessibilité. Au quotidien, il y a des pics de consommation, notamment après la traite. Cela peut être un moment de stress pour les dominées si elles doivent attendre que les dominantes s’éloignent pour accéder à l’eau. Pour limiter les tensions, il faut compter un point d’eau pour 15 vaches ou 15 cm par vache avec de grands abreuvoirs, et suffisamment d’espace autour pour la circulation.

Les petits plus bien-être

Pour améliorer encore le bien-être de ses animaux, il est possible d’agrémenter leur lieu de vie. Les bovins ont, par exemple, besoin de se gratter. Pour éviter qu’ils ne le fassent n’importe où, au risque de se blesser, ils apprécieront d’avoir des brosses, simples ou rotatives, à disposition. Pour limiter le stress lié aux bruits, la radio, en salle de traite par exemple, habitue les animaux à différentes sonorités.

On peut aussi leur présenter régulièrement des objets insolites, mais sûrs, comme des cônes de signalisation, des gros ballons. Cet enrichissement du milieu peut débuter dès le plus jeune âge. C’est aussi un moyen de détourner l’attention des veaux laitiers du manque de succion.

Eternit

Découvrez-nous.

 

Plus sur le dossier :

Imprimer Envoyer par mail Commenter

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Déguster et améliorer son vin 

39€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER