La situation s’améliore, mais les chefs d’exploitations agricoles demeurent parmi les actifs les plus touchés par les maladies professionnelles. Pour les statistiques, les femmes sont davantage concernées que les hommes, et les éleveurs plus à risque que leurs homologues en production végétale. Si la tranche d’âge la plus impactée est celle des 50-59 ans, les quadras représentent presque un quart des cas (source : chiffres 2017 de la MSA).

En agriculture, neuf maladies professionnelles sur dix sont liées à des troubles musculosquelettiques. Les affections péri-articulaires, liées à des gestes et postures, représentent presque 85 % des cas recensés, et ont pour cause des mouvements répétitifs, exécutés dans de mauvaises conditions. Les élevages laitiers sont les plus touchés : plus de la moitié des maladies professionnelles déclarées sont en lien avec la traite !

Problèmes de dos, d’épaules, de canal carpien : des affections handicapantes

En tête des affections les plus fréquentes, la MSA recense les problème d’épaules, les tendinites, ou encore le syndrome du canal carpien. Des douleurs chroniques, handicapantes, et qui peuvent aussi, à la longue, impacter sérieusement le moral. Suivent les affections chroniques du rachis lombaire, provoquées par des vibrations, ou la manipulation manuelle et répétées de charges lourdes.

D’autres troubles font de plus en plus souvent, l’objet de reconnaissance en tant que maladies professionnelles : la maladie de Parkinson, des hémopathies malignes ou encore certains cancers provoqués par l’exposition aux pesticides. Rappelons-le, porter une tenue adaptée, notamment les EPI, et respecter strictement les consignes d’utilisation est primordial dans le cadre des chantiers de pulvérisation.

Santé et confort au travail, essentiels pour la bonne marche de l’exploitation

Trop d’agriculteurs prennent encore ce sujet à la légère. Le corps est pourtant leur premier outil de travail, irremplaçable. Il doit être préservé, d’abord pour soi, mais aussi pour la bonne marche de l’exploitation ! Le confort et la sécurité sont d’ailleurs des paramètres aujourd’hui intégrés par tous les fournisseurs d’agroéquipement, faisant rimer efficacité avec ergonomie.

Lorsque la gêne puis la douleur s’installent, la consultation chez son généraliste ne doit pas être repoussée. Conçus pour les agriculteurs, les « instants santé MSA » sont un dispositif permettant de faire gratuitement le point avec un(e) infirmier(e) (en présentiel, au téléphone ou en visio-conférence), puis au cabinet du généraliste de son choix. Celui-ci pourra prescrire, si nécessaire, des examens complémentaires ou orienter vers des actions de prévention.

Des accidents en majorité liés aux animaux et au machinisme

Près de la moitié des accidents du travail, imprévisibles, ont lieu dans les élevages bovins, lait, viande et mixte. Les animaux et leur manipulation sont d’ailleurs la principale cause des arrêts de travail. Un coup de corne ou de pied, un écrasement est vite arrivé. La vigilance et une contention adaptée permettent de les prévenir.

Les activités liées aux productions végétales représentent 21,8 % des accidents. Heurts, happements, le machinisme est souvent en cause : les renversements de tracteurs provoquent chaque année des décès. Au palmarès des travaux accidentogènes, se trouvent aussi l’abattage des arbres et l’utilisation d’outils sans équipement de protection.

Qui veut voyager loin ménage sa monture

Un accident est vite arrivé. De simples lunettes de protection suffisent pourtant à éviter, par exemple, les projections dans les yeux. Quant aux lésions et fractures, elles se situent majoritairement au niveau des membres supérieurs, notamment aux mains et aux doigts... des outils précieux à protéger.

Les agriculteurs n’ont pas pour habitude de se ménager, ni de se plaindre. Pourtant, comme le dit le proverbe, « qui veut voyager loin ménage sa monture ». Préserver sa santé et mettre en place les conditions de sécurité nécessaires à chaque chantier est primordial.

La réduction de la pénibilité au travail, une thématique phare du SIMA 2022

Ne manquez pas les conférences « sécurité et réduction de la pénibilité au travail » données par la MSA au sein du programme SIMA TECH. Cet espace d’vous permettra de découvrir des solutions concrètes aux problématiques de l’agriculture d’aujourd’hui, mais également les technologies et pratiques de demain présentées par les exposants du SIMA pour cette prochaine édition centenaire.

Pour en savoir plus :

Je réserve mon badge dès maintenant