Ces valeurs sont données à titre indicatif. Dans la mesure du possible, vous devez tenir compte des prix pratiqués dans votre région.

Pour les exploitants au réel normal ou simplifié, la règle est d’évaluer les stocks, à la date de clôture, à leur prix de revient effectif, c’est-à-dire au coût réel de production. Ces coûts sont spécifiques à chaque exploitation et à chaque exercice, même si, en pratique, on utilise l’évaluation forfaitaire et des coûts « standard ». Si le cours du jour à la clôture de l’exercice est inférieur au prix de revient, l’exploitant peut choisir d’évaluer ses stocks au cours du jour. C’est le prix auquel il pourrait espérer vendre ses produits en stock le jour de la clôture au 31 décembre 2018.

Les agriculteurs au réel simplifié (dont la moyenne des recettes des deux années précédentes est comprise entre 82 800 € et 352 000 € pour 2017 et qui n’ont pas opté au réel normal) ont aussi la possibilité de choisir la méthode forfaitaire d’évaluation. Ils peuvent appliquer une décote de - 20 % au cours du jour (- 30 % pour les bovins et les produits de la viticulture). L’option est valable pour cinq exercices et reconductible tacitement.

Les exploitants au micro-BA n’ont pas ces obligations comptables.

Les fourrages achetés fin 2018 suite à la sécheresse et qui étaient encore en stock au 31 décembre 2018 doivent être comptabilisés à leur valeur d’achat.

Les évaluations retenues sont de la responsabilité de l’exploitant. Renseignez-vous auprès de la chambre d’agriculture, de votre syndicat, d’un centre de gestion ou d’un cabinet d’expertise comptable.

Marie Salset

N.B. : les cotations sont disponibles chaque semaine dans nos pages « cours et marchés » et quotidiennement sur notre site www.lafranceagricole.fr

Productions végétales
PRODUITS EN STOCKSCOURS DU JOUR AU 31/12/2018
Prix départ ferme
Blé tendre190-210 €/t
Blé dur200-220 €/t
Orge de brasserie200-220 €/t
Orge fourragère190-200 €/t
Triticale170-180 €/t
Maïs170-190 €/t
Colza360-370 €/t
Tournesol300-310 €/t
Pois de printemps200-210 €/t
Sorgho100-120 €/t
Fourrages
Foin de prairie (bonne qualité)80-180 €/t en balles de 300 kg
Foin de luzerne120-180 €/t en balles de 300 kg
Foin de Crau 1re et 2e coupes230 €/t pour les grosses balles et 270 €/t pour les petites balles
Paille de blé60-100 €/t en balles de 300 kg
Ensilage de maïs30 à 50 €/t brute
Ensilage d’herbe30 à 50 €/t brute
Enrubannage d’herbe60 à 150 €/t brute à 55 % MS
Productions animales
PRODUITS EN STOCKCOURS DU JOUR AU 31/12/2018
Bovins - races à lait
Vache en production1 100-1 300 €/pièce
Vache de réforme650-950 €/pièce
Génisse pleine1 000-1 300 €/pièce
Génisse 18-24 mois700-1 000 €/pièce
Génisse 12 mois500-600 €/pièce
Génisse 6 mois300-400 €/pièce
Veau mâle laitier 1 mois 60 kg60-100 €/pièce
Bovins - races à viande
Vache reproductrice800-1 600 €/pièce (jusqu’à 2 000 €/pièce)
Vache de réforme900-1 600 €/pièce (jusqu’à 2 100 €/pièce)
Génisse 30 mois700-1 100 €/pièce (jusqu’à 700 €/pièce)
Génisse 18-24 mois550-850 €/pièce (jusqu’à 1 000 €/pièce)
Génisse 12 mois500-750 €/pièce
Génisse 6 mois250-400 €/pièce
Veau mâle 1 mois 70 kg300-500 €/pièce
Veau mâle 3 mois 150 kg650-750 €/pièce
Veau mâle 6 mois 300 kg950-1 100 €/pièce
Broutard 12 mois 475 kg1 150-1 300 €/pièce
Broutard 18 mois 650 kg1 500-1 600 €/pièce
Broutard 21 mois 700 kg1 400-1 750 €/pièce
Bœuf race à viande1 300-1 600 €/pièce
Porcins 
Porcelets de 8 kg18-25 €/pièce
Porcelets de 25 kg1,15-2,00 €/kg vif
Porcs charcutiers (prix de base 56 TMP) marché breton1,18 €/kg net
Coches de réforme0,75 - 0,76 €/kg vif
Ovins
Agneaux 32 à 38 kg3,50 - 4,50 €/kg vif
Agneaux 38 à 44 kg3,00 - 3,60 €/kg vif
Agneaux > 44 kg2,90 - 3,10 €/kg vif
Agneaux de boucherie (19 à 22 kg)5,70 - 6,30 €/kg net
Brebis0,60 à 1,30 €/kg vif
Bélier75 -120 €/tête
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

La modestie de l’offre stabilise les prix

Les apports modestes conduisent à une stabilisation des cours en vaches allaitantes et en réformes laitières.