Mise en place en décembre 2018 à la suite de la crise des gilets jaunes, la prime Macron a été reconduite en fin d’année 2019. Elle peut être versée par les exploitants à leurs salariés ayant un revenu inférieur à 3 Smic, jusqu’au 30 juin 2020.En revanche, l’exonération de charges et d’impôts sur ces versements est désormais conditionnée à l’existence...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !