« Un cas de PPA serait catastrophique pour les pays gros exportateurs, souligne Hervé des Déserts, directeur de Fedev, la Fédération nationale de l’industrie et du commerce en gros des viandes. Cela entraînera probablement la fermeture des frontières des pays importateurs. Or, l’exportation vers les pays tiers est aujourd’hui capitale dans l’économie de la filière porcine, en France et en Europe. La crainte principale est la perte du marché chinois. »