En 2015, la province canadienne de l’Ontario a également resserré sa réglementation concernant les néonicotinoïdes, accusés de nuire aux abeilles. Désormais, les agriculteurs ontariens doivent prouver qu’ils ont un problème de nuisibles avant de pouvoir acheter des semences enrobées avec ce type d’insecticide. Le gouvernement fédéral canadien n’impose pas de stratégie de réduction de l&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
96%

Vous avez parcouru 96% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !