Le concours rouge des prés s’invite au Space 2021
/
  • Œillet appartient à David Cadet, Mayenne, prix de championnat mâle 2021. « Ce taureau bénéficie d’un avenir très prometteur mais il faut encore lui laisser du temps pour s’épanouir pleinement », relève Didier Lhuissier. © Thierry Pasquet

  • Obaine, Earl Gervais Anthony, Maine-et-Loire, prix de championnat femelle et prix de championnat jeune vache 2021. « Cette femelle présente une conformation remarquable, avec des qualités bouchères qui correspondent aux attentes de la filière ». © Thierry Pasquet

  • Porto, Earl Gervais Anthony, Maine-et-Loire, prix de championnat jeune mâle 2021. © Thierry Pasquet

  • Présidente, appartenant à David Cadet, Mayenne, prix de championnat jeune femelle 2021.© Thierry Pasquet

  • Richesse, Gaec de la Chauffetière, Maine-et-Loire, prix de championnat jeune femelle espoir 2021. © Thierry Pasquet

  • Lisette, Gaec Elevage Menard, Maine-et-Loire, prix de championnat vache adulte 2021. Lisette était à deux doigts de décrocher le grand prix, d’après le juge, mais son manque de docilité sur le ring lui a fait défaut. © Thierry Pasquet

  • Rugby, Gaec Dubourg, Côtes-d’Armor, prix meilleur mâle issu de la station 2021. © Thierry Pasquet

  • Rocco, Earl Jaffre et Fils, Loir-et-Cher, prix meilleur mâle non porteur du gène culard. © Thierry Pasquet

  • David Cadet, Mayenne, remporte les prix d’ensemble et d’élevage 2021. © Thierry Pasquet

  • La Sica Domaine rouge des prés a également profité des infrastructures du Space pour organiser une vente aux enchères. Sur les quatre vaches et génisses présentées, trois d’entre elles, appartenant à Claude Marais, Guillaume Augereau et au Gaec de la Chauffetière, ont été vendues entre 7 et 8 €/kg pour une mise à prix initiale de 5 €/kg. Deux femelles ont été achetées par le magasin E.Leclerc de Saint-Pol-de-Léon et la troisième est revenue au Super U de Plouharnel. « En pleine reconquête de l’AOP, cette communication ne peut qu’être bénéfique pour la race », soutient Stéphane Patin, directeur de l’OS. © Thierry Pasquet

« Le Space, figurant parmi les salons de l’élevage les plus reconnus, confère une vitrine incomparable, se réjouit Stéphane Patin, directeur de la Sica Domaine Rouge des Prés depuis septembre 2020. Les éleveurs ont eu plaisir à se prêter à l’exercice, bien que sportif ! »

À lire aussi : Un beau palmarès laitier sacré au Space (24/09/2021)

70 animaux sur le ring

Les soixante-dix candidats en lice ont été départagés sous l’œil attentif de Didier Lhuissier, éleveur dans la Sarthe. « Les femelles sélectionnées ont reflété des animaux mixtes de très qualité bouchère collant aux attentes de la filière », indique le juge.

Du côté des mâles, son avis est plus mitigé. Didier Lhuissier s’attendait à voir défiler des taureaux avec « davantage de conformation et de régularité, deux qualités indispensables pour réaffirmer la place de la rouge des prés sur le marché ».

Un nouveau projet racial en gestation

Le Space a également été l’occasion pour la Sica Rouge des Prés d’évoquer son nouveau projet racial. À la fin de 2020, le conseil d’administration faisait le constat d’une diminution de l’effectif racial et du nombre d’éleveurs, des difficultés de l’AOP et du manque de notoriété de la rouge des prés. « Nous avons alors souhaité réfléchir sans attendre aux moyens de redynamiser la race, avec le déploiement de plusieurs axes stratégiques », explique Stéphane Patin.

Sur le volet de la génétique, l’OS souhaite redéfinir une carte de services modernisée et adaptée au plus près des besoins des éleveurs. La Sica projette dans le même temps de renforcer sa présence sur le terrain pour fédérer davantage les adhérents au programme de sélection et conquérir de nouveaux éleveurs.

Concernant l’axe filière, le Domaine Rouge des Prés travaille à la création d’un observatoire de la race en partenariat avec le comité Interbev de la région Pays de la Loire pour faire connaître les besoins du marché et adapter la demande.

« L’objectif est, dans le même temps, de relancer l’AOP Maine Anjou et de travailler en concomitance au déploiement d’une filière du label rouge », reprend Stéphane Patin. S’agissant de l’axe patrimonial, « la priorité est d’optimiser la valorisation des espaces d’accueil du Domaine et ainsi rendre le lieu plus attractif ».

Lucie Pouchard

Palmarès du concours national de la rouge des prés, Rennes, le 14 septembre 2021
PrixNomGrand-Père maternelPropriétaire
Prix de championnat mâleŒilletBienbonCadet David (53)
Prix de championnat femelleObaineForbanEARL Gervais Anthony (49)
Prix de championnat jeune mâlePortoForbanEARL Gervais Anthony (49)
Prix de championnat jeune femellePrésidenteEcranCadet David (53)
Prix de championnat jeune femelle espoirRichesseIndigoGaec de la Chauffetière (49)
Prix de championnat jeune vacheObaineForbanEARL Gervais Anthony (49)
Prix de championnat mâle adulteNew YorkVoisinEARL Jaffre et Fils (41)
Prix de championnat vache adulteLisetteBoubaGaec Elevage Menard (49)
Prix meilleure femelle issue d’IANorvègeEcranCadet David (53)
Prix meilleur mâle issu de la stationRugbyDiaboloGaec Dubourg (22)
Prix meilleur mâle non porteur du gène culardRoccoDacodacEARL Jaffre et Fils (41)
Prix d’ensemble1er : Cadet David (53) ; 2e : EARL du Ronceray (72) ; 3e : EARL Ferme du Marronnier (76)
Prix d’élevage1er : Cadet David (53) ; 2e : EARL du Ronceray (72)

Téléchargez le palmarès complet du concours national de la rouge des prés, Rennes, le 14 septembre 2021.