Les premières nouveautés dévoilées (diaporama)
/
  • Patura se penche sur le bien-être des veaux en été avec un dispositif de ventilation par manche à air. Le VentiTube propulse de l’air au-dessus des cases grâce à un ventilateur placé à son extrémité.

  • Kraiburg propose le Polsta, un matelas très épais destiné à l’avant de la logette. D’une épaisseur de 10 cm, ce matelas comprend deux couches. La couche inférieure possède un profil en évent de requin. Sa fonction est d’absorber les chocs lorsque la vache se couche. La partie supérieure, garnie de gros coussins d’air, assure le confort de l’animal et permet de retenir la litière dans cette zone toujours compliquée à pailler.

  • Le FeedFence de Spinder est un cornadis connecté qui permet de détecter les fermetures et d’informer le chef d’exploitation lorsqu’un animal a été bloqué trop longtemps ou s’est pendu avec son collier d’identification.

  • Le canadien Artex propose des ventilateurs adaptés aux très grandes stabulations. La solution de gauche, avec les lames, permet d’orienter l’air dans les zones difficiles comme l’aire d’attente.

  • Avec cette pale, Lely rappelle aux visiteurs d’Eurotier qu’il fournit aussi des éoliennes.

  • GEA dévoile son robot de traite R9500, capable de brancher simultanément jusqu’à trois stalles. Ce robot peut être associé à un système de porte de tri qui sélectionne et oriente les animaux dès la fin de la traite.

  • DeLaval présente son dispositif de simplification du changement des manchons de traite avec la cartouche Evanza. Cette cartouche réunit le manchon et la coupelle, ce qui simplifie fortement l’opération de remplacement.

  • La Sherpa de Strautmann est une mélangeuse automotrice d’entrée de gamme. Elle propose un volume de mélange utile de 12 ou 14 m³. Compacte, elle est équipée d’un essieu arrière pendulaire qui facilite les manœuvres. Strautmann présente cette mélangeuse comme une solution pour faire le premier pas vers l’automotrice.

  • La Vulcan 20 Gold de RMH est désormais motorisée par un Volvo Penta conforme à la norme Tier 4 finale.

  • Cette impressionnante machine du constructeur américain Cadman est un enrouleur de tuyau pour l’épandage sans tonne. Placé au bout du champ, il peut embarquer jusqu’à 800 mètres de tuyau et être manœuvré par une seule personne.

  • On reste aux États-Unis avec le HayBuster H-1030. Ce broyeur de paille et de foin peut traiter entre 15 et 20 tonnes de fourrage par heure. Il doit être alimenté par un tracteur d’au moins 200 ch.

  • Le Français Lucas G. intègre les outils de la gamme Calvet sous ses couleurs. C’est le cas de l’AutoDistor, un automoteur de paillage dont la hauteur des démêleurs est au choix de 90 ou 120 cm. La machine accepte une botte rectangulaire dans sa caisse intérieure. L’AutoDistor est montée sur un châssis à trois roues et entraînée par un moteur thermique à 4 cylindres de 40 ch.