Les entreprises ayant bénéficié d’un prêt de trésorerie d’un an garanti par l’État (PGE), dans le cadre de la crise du Covid-19, peuvent choisir d’étaler leurs remboursements sur cinq ans au maximum. Elles doivent en faire la demande auprès de leur banque avant l’échéance du prêt à court terme. Le taux appliqué dans le cas d’une transformation en prêt à moyen long terme n’est pas le même. Le ministère de l’Économie a indiqué, le 6 septembre, que dans ce cas les banques s‘engagent à pratiquer les taux suivant : 1 à 1,5 % pour des prêts remboursés d’ici 2022 ou 2023, ou 2 à 2,5 % pour des prêts remboursés d’ici 2024 à 2026, le coût de la garantie de l’État étant compris.

La souscription d’un PGE est possible jusqu’au 31 décembre 2020.