Les modalités de reconnaissance des organisations de producteurs (OP) de lait de chèvre ou de brebis, conventionnel ou bio, ont été définies par décret (JO du 9 février 2016). Comme toute OP, elles doivent disposer d’au moins 0,15 temps plein.

En lait de chèvre, bio ou conventionnel, l’OP nécessite un minimum de cinq éleveurs, représentant au moins la moitié + un de l’ensemble des producteurs de chaque laiterie concernée par les livraisons de l’OP. Les membres adhèrent pour un minimum de cinq ans.

En lait de brebis conventionnel, l’OP doit être constituée d’au moins 60 éleveurs ou d’un nombre représentant au moins 55 % du volume collecté par les laiteries concernées par l’OP.

En lait de brebis bio, le seuil est d’au moins dix éleveurs, représentant au moins 55 % du volume collecté par les laiteries concernées par l’OP.

Dans ces deux derniers cas, l’adhésion se fait pour trois ans.