La volaille n’échappe plus au recul de la consommation globale de viandes. Les achats des ménages enregistraient un repli de 1,3 % en volume sur les neuf premiers mois de 2017 par rapport à 2016, toutes viandes de volailles confondues, contrebalancés par un prix en hausse de 0,4 % (1). Le poulet est touché, rejoignant la dinde et la pintade, inscrites dans une baisse durable.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !