Cette année, Noël et le jour de l’An tombaient un lundi. Une bonne date pour la filière avicole sous label rouge : prolongeant un week-end, les jours fériés du 25 décembre et du 1er janvier offraient davantage de temps pour festoyer autour d’une bonne table. Donc d’une volaille, si l’on en croit les bonnes ventes de chapons, poulardes et autres dindes de Noël à cette période.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !