De janvier à juillet 2020, la France a importé 33 % des volailles consommées sur son territoire, selon l’Anvol, l’interprofession de la volaille de chair, un recul de 2 % par rapport à la même période en 2019. Ces importations concernent surtout les poulets (40 % de la consommation française). Les achats de dindes et de canards restent stables, respectivement à hauteur de 15 % et 8 % de la consommation du pays.