C’est la progression, sur un an, des abattages européens de janvier à mai 2019, « grâce à des abattages de gallus en hausse (+ 4,7 %), tandis que ceux de dinde reculent légèrement (- 0,5 %), et ceux de canard restent stables », précise l’Institut technique de l’aviculture (Itavi). Sur cette période, les abattages de poulets progressent en Espagne (+ 12,6 %), en Pologne (+ 4,7 %) et au Royaume-Uni (+ 7,5 %), tandis qu’ils reculent en France (- 4,3 %).