C’est le recul en poids des abattages français de volailles de chair de janvier à août 2019, par rapport à 2018. Dans le détail, ils se réduisent de 1,5 % en poulets, de 6 % en dindes, de 1 % en canards à rôtir et de 7 % en pintades. Seuls les canards à gaver résistent (+ 1 %). « Concernant les poulets, la baisse [des abattages] est à relativiser compte tenu des niveaux élevés du premier semestre 2018 », précise l’Agreste.