C’est la progression en volume des abattages de volailles de chair en 2019, par rapport à la moyenne des cinq dernières années, grâce à une hausse des poids de carcasse des poulets (6 %) et des dindes (4 %). « Elle compense le ralentissement de 3 % des abattages de volailles en têtes par rapport à la moyenne quinquennale (- 3 % pour les poulets et - 10,5 % pour les dindes) », précise l&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !