Lors de la vente aux enchères de la station Bien naître, le 21 janvier à l’agropôle du Marault à Magny-Cours (Nièvre), 45 reproducteurs ont défilé sur le ring réservé aux acheteurs. En parallèle, le herd-book charolais a proposé un dispositif en ligne pour enchérir dans les mêmes conditions qu’en présentiel. Au total, 70 % des veaux présentés ont été vendus. La moyenne de prix, située à 3 228 €, s’est établie à un niveau supérieur à celui de l’an passé.

Le top price revient à Phénix, fils de Gaston sur Lagune. Ce jeune taureau, né à l’EARL Charles, dans la Meuse, a été adjugé 6 250 €.

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Les prix se stabilisent

Après une progression ininterrompue des cours depuis un an, une tendance à la stabilisation se dessine dans l’ensemble des pays de l’Union européenne. Les niveaux de prix répercutés sur les étals commencent à être un frein à la consommation, surtout sur les fins de mois. De plus en plus de parties arrière passent au hachoir, y compris dans les races à viande. L’écart de prix entre les réformes laitières et les allaitantes d’entrée de gamme rétrécit. Ces dernières sont recherchées, en raison d’un rendement carcasse plus favorable.