Pour la seconde série de la campagne 2020-2021 à la station nationale de qualification de Lanaud, 129 veaux limousins ont été proposés aux enchères organisées en ligne les 13 et 14 janvier.

Le top price a été décerné à Paillard, qualifié RJ. Ce fils de Malus-Tabs PS sur Jorika-Ta PS a été adjugé à 21 200 € à trois élevages en copropriété en Charente.

Sur les 69 mâles RJ, « 94 % ont trouvé preneur à une moyenne de 4 714 € », informe Interlim. Pour les 60 taureaux qualifiés « Espoir », le taux de vente était de 57 % et le prix moyen de 3 091 €. Au total, 17 % des veaux ont été acquis par des acheteurs étrangers.

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Les prix se stabilisent

Après une progression ininterrompue des cours depuis un an, une tendance à la stabilisation se dessine dans l’ensemble des pays de l’Union européenne. Les niveaux de prix répercutés sur les étals commencent à être un frein à la consommation, surtout sur les fins de mois. De plus en plus de parties arrière passent au hachoir, y compris dans les races à viande. L’écart de prix entre les réformes laitières et les allaitantes d’entrée de gamme rétrécit. Ces dernières sont recherchées, en raison d’un rendement carcasse plus favorable.